lundi, mai 30, 2011

grands problèmes, grand dilemmes

J'aimerais vraiment vous entretenir sur les grands problèmes de la planète. Mais visiblement, cyberpresse qui titre front page "les météorologues se mouillent". Vous comme moi, on s'en sacre. Quoique vous pouvez tout aussi bien vous sacrer de la suite du billet, sujet poche pour sujet poche, ce serait bien égal.

Il y a quelques mois, je me retrouvais mère monoparentale avec un enfant, quelques jours régulièrement, voyage du Fabuleux l'obligeaient. À cette époque, j'étais en congé maternité et j'appelais les absences de mon chum "nos partys de filles". Puis on a augmenter le niveau de difficulté. Je devais faire la même chose, m'occuper de notre marmaille sans "S", en conciliant garderie, travail et ce que ça implique. Puis on a diminué le degré de difficulté en retombant en congé maternité, mais en l'augmentant simultanément avec l'arrivée de progéniture #2.

Ce qui m'amène à vous parler de problèmes importants que je suis arrivée à résoudre.
  • Comment allaiter en donnant à manger au plus vieux en répondant au téléphone
  • Comment trouver assez de main pour traverser la rue pour aller au parc, le café dans les mains, le bébé dans les bras et la pas-si-grande à côté. 
  • Comment descendre l'escalier avec 2 doudous et 2 bébés sans tuer personne.
Mais un problème demeure entier.
Mon bain est vraiment une immense monstruosité.  Un bain en coin profond comme une piscine, large comme un char, pis pratique comme...comme...une bouteille d'eau vide dans le désert.
Je dois y embarquer pour pouvoir le donner. Quand l'enfant qui est à l'extérieur du bain pleure pendant que je pourvois à l'hygiène de l'autre. Dois-je noyer un des deux, ou laisser hurler l'autre?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire